« De quelle égalité voulons-nous ? »

« Rendre l’école plus égalitaire » : voilà bien un projet que semblent aujourd’hui partager de nombreux professionnels des questions d’enseignement. Et pourtant, à y regarder de plus près, la formule se révèle bien moins consensuelle qu’elle n’en a l’air. Qu’est-ce en effet qu’une école « plus égalitaire » ? S’agit-il d’une école de l’égalité des chances qui organise, sans discrimination, la compétition pour les meilleures positions sociales ? Ou s’agit-il d’une école de l’égalité des places qui s’efforce de réduire l’inégale répartition des richesses, du pouvoir, des connaissances, etc. ? Comme nous le verrons, ces deux conceptions de l’égalité renvoient à des projets de société bien distincts.
Après avoir clarifié au mieux ces concepts, nous prêterons attention aux inégalités qui traversent le système d’enseignement en Belgique francophone et aux propositions qui sont régulièrement avancées pour y remédier. Si des voix s’élèvent pour dénoncer l’inégalité des chances, nous verrons que l’inégalité des places reste en revanche la grande absente du débat politique et intellectuel.

Jean-Louis Siroux est docteur en sociologie, actuellement chargé de recherches FNRS à l’Université de Louvain (UCL) et chargé de cours à l’Institut Supérieur de Traducteurs et Interprètes (ISTI). Il est notamment l’auteur de « La fabrication des élites », paru en 2011 chez Academia / L’Harmattan.