Les Défis du Monde contemporain :Les grandes questions d’aujourd’hui(2)

« Le Paradigme dans la conception de l’égalité »

Egaux et différents. Egaux sous certains rapports, inégaux sous d’autres. Dès le 18e siècle, la démocratie a été confrontée à cette équation. La tâche d’en articuler les termes institutionnels - politiques et juridiques a été reprise sans cesse, avec ses corollaires économiques et sociaux. Or, voici que ces derniers sont en panne. Statistiques à l’appui, chacun peut vérifier que les écarts de revenus se sont considérablement accrus à la fin du 20e siècle, non seulement entre les nations mais à l’intérieur de celles-ci. En même temps, la progressivité de l’imposition sur le revenu a été fortement entamée, en Europe comme aux Etats Unis quels que soient les gouvernements, Bref, les inégalités s’envolent partout dans le monde. On en parle sur le mode de l’incantation. Mais on n’a jamais si peu agi pour les réduire.

Cette contradiction, Pierre Rosanvallon l’explore dans un ouvrage récent : La société des égaux, Seuil, Paris, 2011. Il s’agit du troisième volet d’une réflexion philosophique et historique sur les mutations contemporaines de la démocratie. Cette succession est logique. Pour l’auteur, la démocratie n’est pas seulement un régime politique, mais une forme de société. A l’heure même où elle est exaltée, elle est détruite par la démission face à l’inégalité, dans les faits mais aussi dans les esprits.
L’ouvrage est très documenté quant à l’histoire des faits et des idées. On cherchera à en dégager les paradigmes quant à la façon dont la question de l’égalité a été posée, en faisant ressortir les enjeux actuels.

Paul Géradin est professeur émérite de sciences sociales à l’ICHEC et membre du comité de rédaction de la Revue Nouvelle. Il poursuit un enseignement d’éthique socio-économique à l’Université catholique de Bukavu, dans l’Est du Congo.

P.A.F./rencontre (café/thé et sandwich compris) : 4€ (membres) – 5€ (non membres)
Inscription au 02/229 38 42